Vue imprenable sur le Puy de Dôme

Dans le Puy de Dôme, ce ne sont pas les trains que les vaches regardent mais le Puy-de-Dôme, tout simplement 🙂 Exceptée sur cette photo, curieuse de me voir apparaitre dans leur pré.

Une fin de journée aux lumières dorées et presque tamisées, suffisamment forte pour être un peu en contre jour. Un moment simple, beau. 

J’ai une histoire affective avec ces vaches puisqu’au plus fort de la vague de froid, leurs grands bacs à eau était gelés. J’ai d’abord essayé de casser la glace avec un bâton mais les blocs étaient trop épais. Finalement, c’est avec mes chaussures de rando que j’ai réussi cette opération de sauvetage. J’en suis sorti avec la jambe, les chaussures et mon pantalon trempés mais la satisfaction de les voir se ruer sur l’eau enfin disponible. Et une séance photo que je vais mettre en ligne prochainement. Très cool pour la plupart ces vaches 🙂 Avec une si jolie vue tous les jours, ce n’est pas surprenant !

Je sais, je suis en retard… à l’heure où tout le monde met de belles photos du printemps, j’en suis encore un mois en arrière.


Article Written by

This Article has 7 Comments

  1. Coucou Olivier. Les vues imprenables sont de plus en plus rares de nos jours et dans cette belle lumière en plus, les vaches sont des petites gâtées. C’est toujours un plaisir de voir tes images. Bisous et bonne soirée

  2. Caroline T. says:

    Bonsoir Olivier,

    Tu es tout pardonné pour ton retard, et tu as sauvé ces vaches du manque d’eau, ça c’est important!
    En tous cas, j’espère te voir un peu plus souvent sur ton espace maintenant que la belle saison arrive. 🙂

    Une belle photo, elles te disent merci en coeur. 🙂
    Bises et bonne soirée.

  3. Pascale MD says:

    Bon soir Olivier,
    J’adore, la compo, la lumière, ces trois vaches côte à côte.
    Merci et bises à toi.
    Belle fin de soirée

  4. Jackie says:

    Bonjour Olivier, magnifique cette photo
    Bravo et merci

  5. Robert says:

    Dis-toi que tu n’es pas le seul en retard, ici on a encore de la neige!

  6. lise says:

    Cool….Chanceuses d’avoir une telle vue……….adorable cette composition, le trio t’observe !!!!

    En tout cas si le printemps est en retard, la lumière est merveilleuse !!!!!

    bonne semaine Olivier….Bise

  7. Dédé says:

    Coucou. J’ai compté le nombre d’oreilles. 6! Le compte est bon.
    Je suis quand même étonnée que ce soit un randonneur qui doive les sauver de la sécheresse de leur gosier. Mais que faisait donc leur maître pendant ce temps-là? Il regardait un match de foot à la télévision ou écouter un débat politique?
    Heureusement, tu étais là.
    merci pour ce joli moment et belle semaine.


Leave a Reply