Reflet architectural à Clermont-Ferrand

Un paysage ne ment pas, mais le regard le déguise, ce qui le rend toujours différent, comme s’il devenait un reflet de notre état d’âme. (La Maison des chagrins, 2013, Victor del Arbol).
Balade le nez en l’air dans le centre-ville de Clermont-Ferrand, un jour.
GU7C1236-1GU7C1240-1GU7C1239-1GU7C1250-1

Article Written by

This Article has 7 Comments

  1. Focales says:

    Bonjour Olivier. Ton choix de présenter ces reflets en nb me plait beaucoup. Tes monochromes sont lumineux et bien dosés. C’est une belle série. Merci et bonne journée.

  2. tres belle cette serie de reflets!! le noir et blanc est extra! amitiés

  3. Caroline T. says:

    Bonjour Olivier,

    Je t’avoue que j’ai de plus en plus de mal avec la ville et ce qui la compose, je passe donc juste te dire « bonjour »! 🙂
    Bises

  4. Christine says:

    Une belle série j’aime beaucoup !
    Superbes reflets et le nb est très chouette.
    Bises et bonne soirée Olivier

  5. Pat says:

    Bonsoir ,
    C’est toujours une belle idée , les reflets !! Pourquoi pas en noir et blanc , et je préfère la dernière , plus sobre !!
    Bonne soirée

  6. Seb says:

    Très jolie série…


Leave a Reply