Prendre le temps du printemps

 » Ne nous pressons pas. Voyez le printemps ; s’il se dépêche, il est flambé, c’est-à-dire gelé. L’excès de zèle perd les pêchers et les abricotiers. L’excès de zèle tue la grâce et la joie des bons dîners « . Les misérables – Victor Hugo

J’ai choisi le noir et blanc plutôt que la couleur. C’est ma façon à moi d’organiser la transition vers la déferlante de couleur que nous réserve le printemps. Il était amusant et agréable de voir la nature se réveiller cet après-midi, même si l’hiver est bien encore là. Pourtant les prunus prennent de l’avance.

Bonne semaine à tous.
GU7C5762-1GU7C5772-1GU7C5760-1


Article Written by

This Article has 8 Comments

  1. Focales says:

    La neige et le froid sont de nouveaux annoncés et c’est bien car nous n’avons pas eu d’hiver ou si peu… mais gare à tous ces fruitiers qui risquent d’en prendre un coup. L’idée du nb est excellente, c’est délicat, fin et ça me plait.

  2. lise says:

    Les prémices d’un doux printemps…….le noir et blanc lui vont si bien…..élégance et délicatesse pour cette agréable série !
    ça me plaît aussi…beaucoup !
    Bonne semaine……..merci de ta visite !

  3. Gaya Nature says:

    Excellente série et bon choix du noir et blanc. J’aime particulièrement la dernière et quelle joie de revoir les abeilles. Elles étaient dans mon jardin hier aussi, quel étonnement!
    Pour la petite bleue, je ne trouve pas qu’elle soit plus difficile à prendre en photo, d’ailleurs bientôt des portraits d’elle sur mon espace. 🙂
    Bises Olivier

  4. excellente serie en noir et blanc!! eu resto les abeilles!! amitiés

  5. Très bonne idée ce choix du noir et blanc: cela donne un excellent résultat!

  6. céline says:

    Beaucoup de délicatesse et de douceur dans ces photos, j’aime beaucoup 🙂


Leave a Reply