Pause longue place de Jaude

L’idée de pratiquer des pauses longues lorsque la place est illuminée m’avait trotté dans la tête sans jamais trouver de facteur déclenchant. Ce fut chose faite en contemplant la pause longue réussie de Sébastien sur www.photographika.fr, une grande roue. Mon erreur fut de préciser qu’il y en avait une Place de Jaude à Clermont-Ferrand. Tant pis pour moi, me voilà place de Jaude, mon défi sous un bras, mon matériel sur l’autre avec mon GorillaPod… Première contrariété, les barrières positionnée pour permettre de déposer l’immense sapin de 25 mètres et qui constituent une gêne dont je me serais bien passée.

Première tentatives. Un grand blanc au centre de l’image…

GU7C1161-1

16-35 mm Canon – 100 iso, 35 mm, 0EV, F/8, 4.0

Le lendemain, mes collègues photographes m’expliquent que la roue est très lumineuse cette année et qu’elle renvoie une luminosité très difficile voire quasi impossible à gérer en pause longue. Mais comme je ne lâche rien et que je m’imagine plus malin que les autres, professionnels soit dit en passant, je me dis que si la source lumineuse est trop importante, je vais utiliser mon filtre à densité neutre ND, en l’occurence un BH110  (équivalent 1000). Le nombre désigne le degré d’opacité du filtre et correspond en fait à la valeur multiplicatrice du temps de pose, soit avec mon flirte BH110, un temps de pose multiplié par 1000.. Voilà une bonne idée, moins de lumière va rentrer et que donc la pause longue sera mieux équilibrée. Pour un résultat que j’espérais plus réussi…

GU7C1242-1

24-105 Canon, 400 iso, 58 mm, 0EV, F/8, 30

Je pense que l’idée n’était pas mauvaise mais que la réalisation et l’application sur le terrain, ne le sont pas tout à fait. Alors, qu’ai je loupé pour aboutir à cette image ? Tout simplement, il est impossible de gérer la mise au point une fois le filtre positionné. Il faut entre autres préparatifs, effectuer la mise au point puis positionner le filtre sur l’objectif. Je me suis tout simplement affranchi de la mise au point, l’un des aspects les plus basiques de la photo. Je n’ai pas eu l’occasion d’y retourner avant que la roue soit démontée. ce n’est que partie remise, j’ai un an pour peaufiner mes pauses longues …

Finalement, je m’en suis sorti avec des pauses moins longues pour avoir quelque de présentable…. Bon, le défi n’est pas forcément relevé mais l’expérience intéressante, c’est le principal 🙂

GU7C1170-1

 

GU7C1224-1

Si la grande roue ne m’a pas inspiré, j’ai trouvé d’autres possibilités dans les lumières et les reflets environnants, toujours à travailler et à peaufiner…

GU7C1196-1

GU7C1190-1

 

 

 

GU7C1179-1

 

 

GU7C1174-1

 

GU7C1248-1

GU7C1260-1

 


Article Written by

This Article has 8 Comments

  1. Donlope says:

    Sympa de partager tes essais, mêmes si ce sont des demis échecs. Ca permet de voir les paramètres à prendre en compte pour la photo de nuit et la pose longue en particulier.
    Tant pis pour la pose longue, j’aime beaucoup la première photo figée, avec ces beaux reflets sur les pavés.

    • Olivier says:

      Il y a sur cette place de belles photos à réaliser je pense avec justement ces reflets lumineux, plutôt nombreux. Dès qu’il fera un tout petit peu moins froid ! C’est en effet un demi échec, je trouve que réussir une belle pose longue n’est pas si évident que ça. mais je vais persévérer 🙂 Merci de ton commentaire.

  2. Loic TRIPIER says:

    Sur la première il y est quand meme possible de varier les réglages en fermant plus, en reduisant le temps de pose. Mais il est vrai que cela me semble très lumineux.
    L’idée du filtre n’est pas mauvais mais il faut faire la MAP, dans certaines conditions c’est possible avec le filtre, mais il faut beaucoup de lumière.

    Les reflets sur les batiments sont très interressant 😉

    • Olivier says:

      J’étais dans la lune je pense, j’ai vraiment zappé la MAP. J’avais fait plusieurs essais en variant les réglages mais je n’étais arrivé à rien de concluant. Cette roue sera peut-être là au même endroit à la même époque l’an prochain, j’ai un peu de temps pour m’entraîner… Sinon, même sans la roue, je vais très certainement prendre un peu de temps pour explorer les reflets de cette place très agréable le soir. Merci Loïc pour ton commentaire.

  3. Seb says:

    Et il l’a fait 😉 Bravo !! J’aime bcp la façon dont tu développes ton article, avec des échecs et des solutions à trouver !
    L’avant-dernière photo, avec les reflets, me plait bcp. L’endroit a un super potentiel photogénique 😉

    • Olivier says:

      Merci Seb, tu vois j’ai relevé le défi ! Cette place est en effet très sympa le soir et les différents éclairages colorés rendent l’ensemble très attrayant. A suivre donc pour d’autres épisodes 🙂

  4. michel85 says:

    De très belles reussites photogrphiques .J’aime bien les reflets sur les batiments et surtout l’avant derniére . michel


Leave a Reply