Parapentes Puy de Dôme

C’est au sommet du Puy-de-Dôme que l’on côtoie ces toiles qui évoluent au gré des risées et des aspirations. Il semble que le haut du Puy-de-Dôme soit un spot reconnu pour ça. Il y a bien un aspirateur à nuages dans l’observatoire. Oui, la grande antenne plutôt complexe que l’on aperçoit en haut et qui contribue à façonner l’image du puy est en fait un laboratoire/observatoire très pointu dans ce domaine. Je me suis muni cette année d’un pass plus avantageux financièrement qui me permettra de me rendre toue la saison en haut pour saisir des instants que seule la nature peut nous offrir. Quand on est là-haut, le temps s’arpente, on peut s’assoir et profiter de l’instant, de cette sérénité propre à l’endroit et de ces vues justes fantastiques. Parfois troublé par le vent dans les toiles des parapentes. C’est aussi amusant de se laisser surprendre par les toiles qui surgissent tout d’un coup d’un dénivelé à presque pouvoir les effleurer de la main… J’avis promis un poste sur ces voiles. Il y en aura plusieurs. pour celui-ci, je n’avais que mon zoom 150-600 sport pour tester un peu ses capacités. Avec l’extendeur x1,4, je suis assez surpris d eta qualité des photos, quasi sans post traitement. Il y a quand même deux bémols. Le premier est le nombre de photos où le sujet est croqué en partie. avec le poids important, il n’est pas évident de suivre le sujet principal qui sur parfois en partie du cadre car les bras faiblissent. C’est plus un manque d’attention auquel il va falloir remédier. Je vais me familiariser donc je vais faire attention à ce détail. Le second est la présence d’un seul collimateur qui se trouve centré. Du coup, je ne vois pas comment faire la mise au point autrement qu’au milieu de la scène. En regardant le photo sur l’ordinateur, finalement, les scènes sont assez nettes même hors centre, sur les cotés. En fait, avec l’extendeur, la MAP est donc entrée, c’est à savoir et à intégrer. il me reste à le tester sans le x1,4. Mais chacun doit avoir la même attitude surtout lors que les sujets sont moins, on toujours envie d’être au plus près. Il faut pourtant intégrer surtout en photo animalière, je m’en rend compte, le fait que l’on est jamais assez près ! Mais je me prépare pour cet automne et la Camargue, j’espère bien y aller et être au top avec mon matériel.

Je mettrai une autre série en fin de semaine ou ce we mais cette fois avec mon 24-105 mm avec des vues plus larges, plus aérées, pour amateurs de grands espaces et de jolies vues sur la chaine des puys.

Place aux photos, merci pour vos retours, j’apprécie vos remarques et votre sincérité.

Une série plutôt jaune et bleue

GU7C8874-1 GU7C8884-1 GU7C8911-1 GU7C8920-1 GU7C8919-1 GU7C8876-1

 

Une série à dominante rose mais avec du vert aussi 🙂 GU7C8963-1 GU7C8931-1 GU7C8974-1 GU7C8916-1 GU7C8953-1 GU7C8982-1 GU7C8996-1 GU7C8985-1 GU7C8964-1 GU7C8994-1 GU7C8988-1


Article Written by

This Article has 11 Comments

  1. Pascale MD says:

    Bon soir Olivier,
    C’est en effet un très bel endroit et avec les amateurs de ces émotions de vol, un super spot pour les photos.
    Merci à toi pour le partage de tes expériences.
    En voyant tes photos, je m’interroge sur le fait de pourquoi avoir choisi un boîtier à capteur Full Fram et ajouter un multiplicateur 1.4 (qui abaisse malgré tout la qualité des photos) plutôt qu’un boîtier à capteur CMOS avec un multiplicateur 1.6 sur Canon ?
    D’autant que tu n’as passé les 600mm qu’une fois sur cette série…
    C’est clair avec un 150-600mm il faut prendre l’habitude pour ne pas couper les ailes des oiseaux en animalier, et ici en l’occurrence des bouts de voiles, mais j’ai bien aimé ta série, et les jolies couleurs. J’aime bien tes plans rapprochés également.
    Pour ma part, je bosse toujours avec le collimateur central, c’est le plus rapide à l’accroche de l’Af et en animalier, il faut une accroche rapide pour une bonne map, et aussi… le collimateur central n’empêche pas la netteté sur l’ensemble du sujet.
    Bise à toi et bonne fin de soirée

    • Olivier says:

      @Pascale MD Merci Pascale pour ton retour sur le matériel. C’est tout simple, le x1,4 était compris dans le prix promotionnel, c’est aussi simple que ça. En fait, je voulais essayer sur le 5D pour ces premières photos: et en fait j’été très (trop) près pour le coup. Sinon, j’utilisais mon ancien 100-400 sur mon vieux 50d et il faut que j’essaie le nouveau zoom dessus également. Avec le coef multiplicateur je n’aurais sûrement pas besoin du x1,4 avec un meilleur résultat, je vais suivre ton conseil. Je vais profiter des vacances proches pour tester 🙂 merci pour ce retour Pascale.

  2. Bonsoir Olivier. J’aime ces photos colorées et pleines de vie. Autrefois, quand je vivais plus proche de Grenoble, j’allais souvent photographier les parapentistes de Saint Hilaire du Touvet mais à présent j’en suis trop loin et je n’en vois pas dans ma petite campagne. C’est beau ces oiseaux de tissu coloré qui émaillent le ciel de leurs formes aérodynatiques. J’aime !

    • Olivier says:

      @Marie Le Corre tua s de bien jolies choses dans ta petite campagne comme tu dis 🙂 Ici, c’est d eta moyenne montagne et les puys ont beaucoup de rondeurs, je trouve cela plus rassurant, les parapentistes aussi peut-être. Merci Marie et bonne fin de soirée.

  3. zazy says:

    Déjà, le Puy de Dôme, mon repère, lorsque je le vois, je me sens bien !!
    Question technique je n’y connais rien, me contentant d’essayer de faire des photos plus ou moins réussies !
    J’aime tes bouts de voile, j’apprécie de voir les paysages, les attitudes, les cadrages. J’aime beaucoup ta série qui est très vivante et vivifiante, les photos sont nettes.
    Si tu as fait ça avec le 100-600, chapeau car c’est lourd

    • Olivier says:

      J’aime bien ces questions de matériel mais le principal est de prendre du plaisir. Oui c’est lourd mais j’ai profité parfois des quelques points d’appui pour me reposer et shooter 🙂

  4. Seb says:

    De belles images !! As-tu essayé de cropper tes images sans le multiplicateur 1.4x ? J’ai lu sur pas mal de forums que la qualité d’image était meilleure ainsi et je me demandais quel était ton feedback là dessus (cet objo me fait aussi de l’œil : j’attends la bonne occas’)

  5. Donlope says:

    Joli! Belle variété de prises de vue malgré ce que tu dis sur les longuers focales utilisées…ça ne me gène pas de ne pas avoir un plan plus large.

  6. Christine says:

    Coucou Olivier
    J’adore ta série !! Je trouve tes cadrages vraiment superbes et quel dépaysement.
    Bises et belle soirée à toi

  7. Superbes photos d’un sport que je ne pratiquerai jamais!

  8. Cédric says:

    Effectivement, certaines photos ont un peu leur sujet un peu serré dans leur cadre, cela dit, globalement, nous avons des couleurs qui claquent, de l’air, de l’espace. Une très belle série que tu nous proposes là, merci pour le partage.


Leave a Reply