La Terre a perdu la moitié de ses populations d’espèces sauvages en 40 ans

La terre a perdu la moitié de ses populations d’espèces sauvages en 40 ans.

C’est le titre d’un article du journal Le Monde daté du 30 septembre et rédigé par la journaliste Audrey Garric. Pour ceux qui la connaissent et suivent ses articles, elle est journaliste au service planète du journal Le Monde http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/09/30/la-terre-a-perdu-la-moitie-de-ses-populations-d-especes-sauvages-en-quarante-ans_4496200_3244.html. Cet article fait lui-même suite à la parution du rapport planète vivante 2014 du WWF que l’on peut télécharger ici http://www.wwf.fr/vous_informer/rapport_planete_vivante_2014/

C’est aussi l’histoire d’un rêve, le mien, qui ne verra peut-être jamais le jour faute de participants. Prendre en photo les animaux sauvages est devenu un luxe pour des photographes comme Vincent Munier, Stanley Leroux ou Kiriakos Kaziras pour ne citer qu’eux car ils ne rêvent pas eux, ils prennent en photo des animaux qui n’existeront peut-être plus demain. Les populations ont diminué de moité, elles existent encore mais pour combien de temps ? Il faut imaginer les dégâts sur la faune sauvage en seulement quarante ans. Et pourtant, on ne cesse de parler de développement durable et de préservation de la planète, le protocole de Kyoto c’est 1997 par exemple, et le niveau d’information et de partage de l’information n’a jamais été aussi élevé en particulier grâce aux réseaux sociaux.

Le rapport reste optimiste pourtant, il existe des solutions.

C’est juste qu’il ne faudrait pas tarder à les mettre en œuvre. Cela me fait penser à des discussions avec mes enfants sur leur attitude au regard de l’école par exemple. C’est amusant de constater que chacun comprend parfaitement qu’il doit travailler, comment il doit se comporter et pourtant, c’est le rôle des parents, il faut sans cesse revenir sur ces pré requis 🙂 Alors si on sait ce que l’on doit faire, il serait intéressant de le mettre en place dès à présent, voire de l’accentuer. Juste histoire que je puisse continuer à rêver de prendre un jour des photos d’animaux sauvages aux quatre coins du globe.

Et pour illustrer cet article, rien de tel qu’une de mes photos, une lionne. Oui, mais shootée dans la réserve de Peaugres… C’est une photo ancienne donc techniquement, c’est pas le top 🙂 mais ce n’était pas le propos de cet article.

IMG_9684-1

 


Article Written by

Leave a Reply