La ronde des mots

La ronde des mots – dictée de Bernard Pivot à Amiens en 2005 !

Dans toutes les langues, jouer avec les mots est un passe-temps fort agréable, à la portée de tout le monde, des blancs-becs, des rimailleurs, des étudiants, comme des linguistes chevronnés et des académiciens tout de vert vêtus. Les mots sont des amis fidèles, des serviteurs zélés, qui se sont toujours prêtés à nos fantaisies, à nos manigances, à nos acrobaties intellectuelles. Les mots sont des cailloux, des bijoux, des cachous, des joujoux. Sauf homonymie, chaque mot a un son qui n’appartient qu’à lui. Il y a des mots moelleux et des mots âpres. Des mots bien-aimés et des mots dont la réputation est détestable. Des mots vifs comme des libellules et des mots lourds comme des hippopotames. Des mots discrets comme des violettes et des mots m’as-tu-vu. Mais, quels qu’ils soient, tous les mots, même ceux qui désignent les maux les plus effroyables de l’humanité, méritent d’être connus. À nous de faire prospérer ceux qui nous font honneur.

Alors ? combien de fautes 😉

Photo (détail) de la structure métallique du théâtre de l’Archipel de Perpignan imaginé par le célèbre architecte Jean Nouvel. Il abrite plusieurs bâtiments reliés entre eux par une grande verrière, comme autant d’îles d’un archipel. D’où son nom ! Avec l’emploi de matières évoquant l’architecture locale, le site se veut comme un écho au territoire. Ainsi, la principale salle de spectacle intitulée “le grenat” est un véritable hommage à la pierre précieuse des Catalans.

Une phrase inscrite sur la façade de l’édifice à retenu mon attention :  » Une vie sans beauté n’est qu’un lourd fardeau » Euripide…

GU7C4899-1


Article Written by

This Article has 2 Comments

  1. Joli texte. Choix de cadrage intéressant.


Leave a Reply