Folle-avoine, mauvaise herbe ?

GU7C8329-1

« Qu’est-ce donc qu‘une mauvaise herbe, sinon une plante dont on n’a pas encore découvert les vertus ? » (Emerson)

La définition officielle de « mauvaise herbe » : « plante indésirable là où elle se trouve ». On emploie aussi le terme « adventices », Plantes qui poussent spontanément dans les milieux modifiés par l’homme, qu’elles soient autochtones ou originaires d’autres continents.

On trouve les adventices ou mauvaises herbes dans tous les milieux gérés par l’homme. Atteignant des densités étonnantes si on ne réussit pas à les contenir, elles affectent le développement des cultures et génèrent des pertes de récolte importantes. A l’opposé, du fait de l’efficacité des pratiques culturales de notre agriculture moderne, certaines sont devenues rares ou sont en voie d’extinction. Or on sait qu’elles ont aussi un rôle fonctionnel important dans les écosystèmes et participent à la biodiversité. (emprunt à l’Inra de Dijon, herbes sauvages des champs, bonnes ou mauvaises ?).

Je ne me suis pas posé ces questions lorsque j’ai pris cette photo. Je me suis juste demandé si avec la lumière du matin près de ce champ, ce sujet pouvait donne un résultat sympa d’un point de vue photographique. Je me demande si je ne vais pas me lancer dans la photographie d’herbes dites mauvaises pour montrer que le beau, l’esthétisme peut-être partout en particulier dans la nature. C’est une question de point de vue, non ?.

Vous la connaissez obligatoirement :

Il s’agit d’une Folle-avoine dont vous pourrez avoir le détail ici, si vous êtes curieux. La Folle-avoine, parfois appelée Averon, Coquiole ou Havenon (Avena fatua) est une plante annuelle appartenant au genre Avena de la famille des Poaceae (Gramineae). Elle est considérée comme une mauvaise herbe des grandes cultures. On la trouve là où il y a des cultures de blé.

GU7C8329-1


Article Written by

This Article has 6 Comments

  1. Focales says:

    J’aime assez la définition de Ralph Waldo. Elle est sage et résume bien ce que je pense. Il n’y a pas de mauvaises herbes, il n’y a que des herbes qu’on ne sait peut-être pas bien regarder. Je rencontre beaucoup de folle avoine quand je me balade dans la campagne et ici, sur fond sombre presque à contre-jour, elle est superbe.

  2. Christine says:

    Moi je la trouve bien jolie! Et le nb lui va comme un gant. Jolies prises !
    Très belle soirée à toi Olivier

  3. Cédric says:

    On croirait voir une étoffe, un dessin sur soie tant cette herbe folle semble délicate et fragile. J’aime beaucoup !

    • Olivier says:

      C’est pourtant une herbe que l’on n’hésite pas à fouler en longeant un champ tant elle est considérée comme une mauvaise herbe. Avec le soleil, elles sont souvent toutes dorées et c’est très sympa à photographier. Bienvenue et merci Cédric, il y a de superbes photos et de chouettes reportages ici http://www.cedricfockeu.fr/site/

  4. Pascal says:

    Cela lui va très bien ce contre jour, très délicate. La nature est belle si l’on y prête vraiment attention.

  5. Pascale MD says:

    Splendides tes compositions et là encore des tas de vertus.
    Belle fin de journée et merci pour ce bon moment partagé en remontant dans tes clichés.


Leave a Reply