Corrida, on demande au sable d’éponger bien des forfaits

Corrida, on demande au sable d’éponger bien des forfaits de Sylvain Tesson.

Photo prises dans les arènes d’Arles. J’ai juste conservé le rouge pour accentuer la dramaturgie de mes photos. Je peux comprendre toute la culture ancestrale qui existe dans la corrida mais je ne peux m’empêcher de souligner le côté barbare de ces pratiques. Et de compléter mes propos par cette phrase de Marguerite Yourcenar : « l’homme a peu de chance de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme, tant qu’il continuera à apprendre sur la bête son métier de bourreau ». En plus, c’est joliment écrit !

GU7C3119-1 GU7C3134-1 GU7C3131-1 GU7C3136-1 GU7C3164-1


Article Written by

Leave a Reply